Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Différentes commémorations rappellent certains évènements tragiques de l’occupation allemande durant la seconde guerre mondiale. Ainsi, chaque 15 août depuis sept décennies a lieu à Prémilhat une cérémonie en mémoire de 42 hommes fusillés par les SS juste avant la libération de Montluçon en 1944. Cette cérémonie est évidemment un moment très important et fort émouvant.

Le 16 juillet est la journée nationale de la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État Français. C’est pour cela que la municipalité de Prémilhat, en partenariat avec le Musée de la résistance de Montluçon, a décidé ce 16 juillet 2018 d’inaugurer une stèle en mémoire des 170 personnes de confession israélite (hommes, femmes et enfants de nationalité étrangère) détenues au camp des textiles à partir du 26 août 1942 dont 143 ont été envoyées en septembre à Drancy puis pour la plupart à Auschwitz. 3 seulement sont revenues. Une plaque est apposée sur les murs de la gare de Montluçon depuis 1994 qui mentionne le convoi vers Drancy.

Il n’est jamais trop tard pour effectuer un travail de mémoire et l’initiative de la municipalité de Prémilhat est louable. Elle a été aidée par la Fondation pour la mémoire de la déportation de l’Allier (AFMD) qui a effectué un long travail de recherche. On peut sans doute se demander pourquoi il a fallu attendre 76 ans pour cet hommage…il est vrai que la rafle du Vélodrome d’Hiver de Paris n’a été officiellement commémorée par Jacques Chirac qu’en 1995.

La déportation des Juifs en France a une caractéristique particulière par rapport aux autres pays d’Europe. En effet, c’est du fait de la politique de collaboration inaugurée par Pétain avec Laval que la Police Française et la Gendarmerie ont raflé les juifs de nationalité étrangère en zone « libre » et en zone occupée. Les premières législations anti-juives ont été établies par Pétain dès les premières semaines suivant  l’armistice de juin 1940, sans la moindre sollicitation des Allemands.

 

Lors de cette cérémonie de Prémilhat ont pris la parole Bernard Pozzoli, Maire de Prémilhat, Jacky Laplume, Président du Musée de la Résistance de Montluçon et aussi Président du Comité Départemental de l’ANACR, François Demaegdt, Président de l’AFMD de l’Allier. Était présent également Serge Godard, Président du Comité d’Auvergne de la Résistance. En effet, les Juifs détenus au camp des textiles étaient originaires des 4 départements d’Auvergne.

On sait que les nazis ont obtenu de l’État français la déportation des Juifs étrangers, en soit-disant épargnant les Juifs Français…or bien sûr ces derniers ont été pourchassés aussi et déportés.

Il faut se souvenir de tout cela, au moment où l’extrême-droite redresse la tête en Europe, et où la dramatique situation des migrants est instrumentalisée par certaines formations  politiques à de sombres fins de calcul politicien, en oubliant qu’il s’agit d’hommes, de femmes, d’enfants en détresse et qu’il faut accueillir avec humanité.

 

Tag(s) : #Prémilhat

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :