Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Jour du dépassement : action au Carrefour d'Issoire pour dénoncer la surconsommation des ressources naturelles

Clermont-Ferrand, 1er août - À l’occasion du “Jour du Dépassement”, journée symbolisant le franchissement du seuil au-delà duquel l’humanité consomme plus de ressources naturelles que la planète n’est capable d’en renouveler, 20 activistes des Amis de la Terre et d’Action Non-Violente COP21 ont vidé un rayon de l’espace multimédia de Carrefour et organisé un die-in pour dénoncer l’impact de l’obsolescence programmée sur la surconsommation des ressources et exiger le changement de pratiques de la grande distribution.

A 11H heures, les 20 activistes ont vidé un rayon de l’espace multimédia de Carrefour puis ont organisé un die-in en déployant des banderoles “Non à l’obsolescence programmée de la planète !”. Ces actions s’inscrivent dans le cadre d’une mobilisation nationale à l’appel des Amis de la Terre et d’Action Non-Violente COP21 (ANV-COP21).

Depuis les années 80, le Global Footprint Network fixe la date du Jour de dépassement des ressources de la planète. Celui-ci avance chaque année : alors qu’il était atteint le 24 décembre en 1971, il est franchi cette année 2018 dès le 1er août ! En cause: le modèle productiviste qui pousse à la surconsommation dans l’ensemble des secteurs - transports, alimentation, fast fashion, électronique…

Les organisations ont choisi de cibler celui de l’électronique où les fabricants et distributeurs ne se contentent pas du matraquage marketing, mais provoquent directement le rachat de biens neufs. Alors qu’il ne reste plus que 10 à 60 ans de réserves pour de nombreux métaux stratégiques [1], et que l’extraction est, avec l’agriculture d’exportation, responsable du plus grand nombre de violations des droits humains dans le monde [2], on constate pourtant une dégradation croissante de la réparabilité des produits : absence de pièces détachées ou vendues très chères [3], démontage de plus en plus difficile, obsolescence logicielle [4].…40 millions de ces produits tombent en panne chaque année en France sans être réparés [5].

Si c’est le modèle même des fabricants et de la distribution qu’il faut revoir, le classement des Amis de la Terre [6] indique que Carrefour tarde particulièrement à s’adapter à l’épuisement des ressources : vente d’un nombre conséquent de produits sans pièces détachées, mauvaise information du consommateur, mauvaise reprise des déchets électriques [7]. ANV-COP21 et les Amis de la Terre appellent Carrefour à prendre des engagements concrets en faveur de la réparation : vente de produits plus réparables, fin du matraquage marketing, stratégie de sortie de l’obsolescence programmée. Ils continueront de se mobiliser pour un changement de pratiques de la part des distributeurs et un renforcement de la réglementation encadrant leurs pratiques.

#JourDuDépassement

#ObsolescenceProgrammée

#EconomieCirculaire

Tag(s) : #Clermont-Ferrand, #Ecologie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :