Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rédigé par la rédaction de regardactu :

Regardactu a été informé dès 13h, mardi 11 septembre de la mise en  garde à vue d’un adjoint à la Mairie de Montluçon pour des affaires de mœurs. Nous n’entendions pas prendre ces révélations à la légère,  avant de privilégier la venue d’informations plus complètes. Nous faisons ici le point de cette situation qui, chacun le comprendra, laisse nombre de nos lecteurs et de nos concitoyens dans une interrogation et une souffrance devant une telle attitude d’un représentant de notre municipalité.

Que des mineurs soient impliqués dans cette affaire nous préoccupe au plus haut niveau. Procédant ainsi, nous restons fidèles au rôle et à la mission de vous informer le plus honnêtement possible. Aussi nous faisons-nous l'écho de l’actualité récente qui perturbe la vie locale et interroge notre conscience citoyenne.

Un élu, adjoint au Maire et en charge des festivités est en garde à vue , au motif de trouble des mœurs, pédophilie, trafic de stupéfiants…C’est grave, très grave et nous sommes témoins de la manière dont réagissent de très nombreuses personnes sur les réseaux sociaux, la colère en tête, et l’émotion au cœur !

Il ne peut en être autrement, quand cela survient à la suite de 3 autres affaires touchant la majorité à la tête de la Mairie depuis 2001. On le sait, les enquêtes sont en cours, et personne ne peut interpréter l’avenir et anticiper les décisions de justice. Pour nous, la prudence reste de mise, et toute personne  doit bénéficier du principe de la présomption d'innocence tant qu'il n'a pas été définitivement condamné par la justice, même si dans cette dernière affaire, il faut bien le reconnaître, les indices et témoignages semblent accablants .

Faut-il ici se satisfaire de relayer cette actualité nauséabonde et qui hélas dans une courte période multiplie la crainte d’une crise de gestion sérieuse d’une ampleur à découvrir ? Personne ne peut s'en réjouir, et écarter ses propres responsabilités. Car enfin, nous voyons tous comment depuis 15 à 17 ans, de promesses en constats négatifs, ni le sort des populations ne s’améliore, ni les infrastructures essentielles au redéploiement économique  ne sont venues éclairer le chemin d’un avenir meilleur sur le bassin de vie montluçonnais.

Comme le notent avec pertinence certains observateurs, Monsieur Dugléry a laissé sa place de Maire à son fidèle lieutenant après une série de déboires politiques qui sonnèrent le glas de ses ambitions. Depuis,les affaires se multiplient, toutes marquées du sceau des intérêts personnels. Les médias locaux, ont déjà fait état de 4 cas de dérives, de prises d’intérêts, ou de positions avantageuses jusqu’à la situation présente.

En matière de gestion aussi, la politique de la ville qui flirte régulièrement avec l’appel au financement public/privé, ne peut être détachée d’une sorte d’organisation d’un système bien élaboré. Un système peu ouvert sur la société civile, syndicale, et peu contrôlé par les conseillers municipaux toutes tendances confondues.

Cette pratique utilisée pour construire des équipements divers ( Piscine, Cité Administrative, etc…) exprime une présence d’ordre financière pesante du secteur privé des grosses entreprises, à l’exemple répété de Bouygues et de ses filiales.

Parallèlement à cela, vivre en proximité d’un autre monde « arrivé » peut parfois encourager certains à se sentir autorisé à bien des attitudes anormales dans le cadre de ses fonctions d’élu et activités annexes. Dans les réseaux sociaux, les langues se délient à propos de situations particulièrement inacceptables... ce fut le cas entend-t'on, à la MJC à une certaine époque, et cela s’est accéléré durant la période d’activité en tant qu'élu de cet adjoint mis en cause.

La moralisation de la vie publique, n’est pas une question à prendre à la légère, et hélas, le pouvoir central national ne donne pas le bon exemple comme l’a révélé l’affaire Benalla.

Il est temps de réagir à ces scandales qui se multiplient. Il est temps à Montluçon comme ailleurs, d’être à la hauteur de cette exigence de moralisation de la vie publique, et de refuser de se laisser entraîner dans les affaires survenant les uns après les autres. Affaires, dont nous ne voyons sans doute que la partie émergente. Cette image désastreuse de la ville de Montluçon est exécrable et intolérable. C’est une image qui n’est pas digne de ses traditions ouvrières et démocratiques.

C'est maintenant à la justice de faire son travail et aux élus à prendre leurs responsabilités, y compris ceux qui dans la majorité municipale peuvent se sentir trahis, faute de quoi ils pourraient bien se voir associés , ne serait-ce qu'en raison de leur silence, à cette désastreuse fin de règne.

La rédaction de regardactu.

 

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :