Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faudra-t-il s’y habituer ? On peut craindre que le pouvoir politique actuel, en grande difficulté face au mécontentement populaire, et les représentants du Grand Patronat, toujours prêts à s’attaquer aux droits des salariés, continuent dans leurs mises en cause des défenseurs des salariés.

Des centaines de militants sont poursuivis à des degrés divers en France suite à des actions syndicales. Par exemple, dans l’Allier, 6 militants CGT de la SNCF ont été convoqués pour sanction suite à la grande bataille contre la privatisation du Rail.

Ce 17 octobre, Laurent Indrusiak, Secrétaire Général de l’UD CGT de l’Allier, était convoqué pour la énième fois (7 ou 8 apparemment) pour être entendu par les policiers. Il lui a été demandé des explications à propos d’une coupure de courant effectuée au siège du MEDEF de l’Allier le 28 juin 2016….il y a donc 2 ans et demi ! Les détails de cette audition sont dans la vidéo ci-dessous.

 

Laurent Indrusiak, secrataire de l'UD CGT



La convocation datait de seulement l’avant-veille, et la CGT a fait passer l’information dans un délai bien contraint. Autant noter avec satisfaction qu’au petit matin, la solidarité s’est exprimée par la présence de plusieurs dizaines de syndicalistes et militants politiques. Des CGTistes, bien sûr, mais aussi SUD avaient tenu à être présents ainsi que des militants du PCF et de La France Insoumise.

 

La CGT n'a pas eu beaucoup de temps mobiliser autour d'elle



Faut-il que le MEDEF soit bien revanchard pour demander des réparations financières pour soi-disant la disparition de quelques fusibles ! Peut-être va-t-il organiser un MEDEFthon auprès des citoyens…non, bien sûr, il n’en a pas besoin grâce aux cadeaux somptuaires attribués par Emmanuel Macron et avant lui par François Hollande (baisse des cotisations sociales, suppression de l’ISF…etcetc).

Au fait, ce 26 juin 2016, des centaines de milliers de salariés étaient en action contre la loi El Khomri qui a été la première grande étape de la remise en cause du Code du Travail, qui va coûter bien cher à des milliers et milliers de salariés. Quelques fusibles face à cela…quelle dérision.

La Justice et la Police, dont on sait que les effectifs sont bien insuffisants pour répondre dans de bonnes conditions, pour leurs personnels, aux fléaux de la société (vols, crimes, violences faites aux femmes, évasion fiscale, terrorisme…) ne mériteraient-elles pas d’être employées à leurs missions essentielles, au service de l’intérêt général, plutôt que d’exercer d’incessantes tracasseries contre des militants désintéressés qui jour après jour se dépensent sans compter au service des autres ?

Ci-dessous, l'intervention de Laurent Indrusiak à sa sortie du commisariat :
 

Tag(s) : #Montluçon, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :