Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Décidément, le questionnaire voulu par le Maire de Montluçon suscite bien des commentaires. Sur les 300 personnes tirées au sort, à peine une vingtaine se sont présentées le jour indiqué et le résultat de leur travail est loin de faire l'unanimité  dans la cité des bords du Cher. Vous pouvez retrouver l'analyse de Claude Lemoine ICI.

Pour certains, le résultat final de ce questionnaire fait penser à un document tout droit sorti des cartons d'une société de communication, tellement les sujets qui fâchent semblent avoir été mis de côté. C'est ce qu'explique Richard Grès au Maire de Montluçon dans un courrier qu'il lui a adressé le 9 octobre et dont regardactu est également destinataire en copie.

Nous reproduisons celui-ci ci-dessous :

 

Lettre de Richard Grès au Maire de Montluçon :

Objet : Consultation informatique des Montluçonnais

 

Monsieur le maire,

 

Vous invitez la population Montluçonnaise à remplir un questionnaire informatique sur le devenir de la ville, ce à quoi je viens de participer.

A travers celui-ci, les Montluçonnais se voient conduire d’une question à une autre sans possibilité d’exprimer ce qui leur semble essentiel. Du coup, cette initiative tend à apparaître comme une manipulation visant à vous offrir à bon compte un alibi afin de décider seul de vos initiatives.

Je comprends qu’enfermées dans le cadre étroit fixé par l’état ou les régions, les communes, quelles que soient leur couleur politique, ne soient plus maîtres de leurs choix. Cependant, je note que le courant que vous représentez les a précisément menées avec d’autres aux difficultés actuelles, désastreuses, notamment pour les plus défavorisés.

Ce que je reproche à votre questionnaire (et à votre discours)

• Il passe sous silence le déclin continu du département et de Montluçon en particulier qui perdent emplois et population années après années au profit des métropoles.

• Il ignore le recul permanent des droits et moyens communaux.

• Il ignore la fragilité locale de l’emploi liée principalement au maintien de l’entreprise SAGEM.

• Il ignore la marchandisation des services publics.

• Il accompagne, sans la remettre en cause la concurrence faite à l’hôpital par la clinique.

• L’implantation de maisons de santé ne saurait compenser le manque grandissant de médecins ou l’impossibilité financière de beaucoup à se soigner.

• Un développement de la formation professionnelle pourrait encourager la création d’implantations industrielles nouvelles.

• Je prends acte de vos initiatives pour la défense du rail à Montluçon. Cependant, le maintien des liaisons essentielles ne saurait s’entendre hors l’existence d’un véritable service public national.

• Votre majorité (certes pas elle seule) a favorisé l’implantation des hyper marchés et des zones commerciales qui ont détruit, défiguré nos villes, ce devant quoi vous pleurez aujourd’hui. Prenez leur argent ! taxez les pour réhumaniser nos centres-villes ! Si le pouvoir d’achat des Français était majoré, ils le dépenseraient.

• Vous arguez lutter pour l’harmonie entre les deux rives du Cher. Pourtant, vous décidez sans consultation le transfert de la bibliothèque en ville Gozet (envisageriez-vous des opérations immobilières aux Ilets ?) quand il est possible de la développer sur place. Il en est de même concernant l’implantation en un même lieu d’un hyper cinéma commercial qui tuera le Palace. On observe donc un repli global des activités sur cette rive. Cela ne favorise pas un développement harmonieux de la cité.

• Pourquoi construire des parkings payants et les déléguer à des entreprises. Ils restent vides ? Ne pourrait-on pas plutôt en assurer la gratuité (accès à l’hôpital) dans une ville comme Montluçon?

• La construction de voies cyclistes réellement sécurisés ne semble pas constituer une priorité de la ville qui pourrait par ailleurs mieux valoriser le canal à l’image de villes comme Châteauroux, Périgueux et d’autres.

Voilà Monsieur le maire, quelques questions que n’a pas permis d’aborder, je le déplore, votre questionnaire.

PS : J’adresserai une copie de ce courrier à « regardactu » ainsi qu’à Mme Depriester

Montluçon, le 9/10/2018

Richard Grès


 


 

 

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :