Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cette place, la principale de la Ville Gozet, porte le nom de cet ancien maire de Montluçon de 1892 à 1898. Ce n’est pas par hasard. Jean Dormoy demeure une figure marquante de la tradition ouvrière montluçonnaise. Il a été surnommé « le Forgeron du 1er Mai » car il est avec d’autres à l’origine de la création de cette fête internationale des Travailleurs.

 

La place Jean Dormoy, le forgeron du 1er mai

 

Jeran Dormoy, Maire de Montluçon de 1892 à 1898

Membre du Parti Ouvrier Français, Jean Dormoy a subi, au cours de son parcours militant, la répression patronale faite entre autres de licenciements.

Son courage et sa détermination pour la défense de la Classe Ouvrière a conduit la population laborieuse de Montluçon à l’élire Maire. Montluçon était à l’époque un des berceaux du mouvement ouvrier.

Il est donc important pour le monde du travail de cultiver ce souvenir à l’heure où certains voudraient rayer de la mémoire de la population du bassin l’histoire ouvrière, dans une période où le chômage massif et la misère deviennent intolérables, tant à Montluçon qu’à Commentry.

D’ailleurs, le mouvement des gilets jaunes, qui s’ajoute aux multiples mobilisations syndicales de ces derniers mois, n’éclairent-ils pas sur cette dure réalité de la souffrance de la population laborieuse ?

J’ai entendu ce vendredi sur une radio locale l’Adjointe au Maire de Montluçon Mme Manuela De Castro Alvès. Elle était invitée en tant que responsable des festivités (en remplacement de M Stéphane de Freitas qui a démissionné). Elle a  évoqué la place Jean Dormoy  en la renommant  « place Saint-Paul, pour les purs Montluçonnais ». Diable ! Les amis de Jean Dormoy seraient-ils impurs ?

Au-delà du fait que cette adjointe au Maire devrait, il me semble, nommer les noms des rues et des places correctement, je pense qu’il faut s’inquiéter, 113 ans après la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, d’une certaine propension de la Droite à réviser l’Histoire.

Je sais que cet article va en faire sourire quelques-uns qui  trouvent un peu dérisoire mon obsession quant à la dénomination de la place Jean Dormoy. C’est pour moi un combat politique, car je pense que la connaissance de l’Histoire de notre bassin comme d’ailleurs l’Histoire de France et du Monde est indispensable pour que les jeunes générations se forgent des opinions les plus éclairées possibles, à l’heure où les chaînes d’information en continu participent plus à un abrutissement général et accessoirement au maintien de l’ordre établi, j’entends par là le capitalisme ultra-libéral.

Michel Beaune

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :