Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Les élections dans les 3 versants de la Fonction Publique se sont terminées le 6 décembre. Elles se sont déroulées sur plusieurs jours et de différentes manières : soit classiquement avec des bulletins et des urnes, au plus près des lieux de  travail, par correspondance ou encore par internet. L’Union Départementale CGT de l’Allier, qui  organisait un point de presse pour communiquer les résultats en sa possession, a tenu à alerter quant aux multiples dysfonctionnements engendrés par le vote par internet qui ont entraîné une certaine baisse de la participation.

Pas toujours facile de voter

En effet, de nombreux agents ont été découragés de voter car le processus était particulièrement compliqué, particulièrement dans l’Education Nationale. En plus de cette complication, des ratés ont été observés, comme par exemple pour des agents qui n’ont pas reçu à temps leur code indispensable pour voter. C’est la 1ère fois que ces nouvelles façons de voter étaient aussi massivement mises en œuvre, et sans doute il y a de quoi s’inquiéter si les Pouvoirs Publics décidaient de les généraliser à tous les types d’élections, y compris politiques.

La CGT estime que le vote physique, au plus près du lieu de travail devrait rester la seule façon d’expression des salariés (sauf cas de force majeure), qui ainsi sont responsabilisés et mobilisés. Par ailleurs, ces élections auxquelles étaient appelés 5 millions de fonctionnaires, n’ont pas bénéficié du tout de moyens d’information et de communication de la part des ministères concernés. La CGT y voit clairement un découragement volontaire des autorités dont on sait le peu d’importance qu’elles souhaitent donner à la démocratie sociale.

La représentativité globale

L’UD CGT de l’Allier rappelle qu’au niveau national, la CGT reste première sur l’ensemble des 3 Fonctions Publiques (État, Hospitalière et Territoriale avec 21,8%). On a entendu Laurent Berger de la CFDT communiquer largement sur le fait que son organisation était « devenue la 1ère dans le privé et le public confondus ». La CGT tient à rappeler que depuis les ordonnances Macron, un nouveau cycle d’élections permettant de calculer la représentativité des organisations syndicales est en cours et se terminera fin 2019. En effet, dans le privé, les Délégués du Personnel, les Comités d’Entreprise et les Comités d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ont été fusionnés en une seule instance, le Comité Social et Économique (CSE) et de nouvelles élections ont débuté dans nombre d’entreprises pour élire ce nouveau type de délégué(e)s. De premiers résultats ont été donnés indiquant une progression importante dans l’Allier (Adisséo, Boucharat, Peugeot Dompierre, Safran Charmeil…), ce qui fait dire à la CGT que « plutôt que pérorer alors que tous les salariés du privé ne se sont pas exprimés, il vaudrait mieux attendre fin 2019 ».

Dans l’Allier, la CGT représente 38% des salariés toutes professions confondues.

Des résultats pour les Fonctions Publiques dans l’Allier

Un certain nombre de résultats ont été communiqués lors de la conférence de presse par les représentant(e)s de divers Services Publics (Corinne Martin et Christelle Hébrard pour La Poste  et France Télécom, Eléna Blond pour l’Education Nationale, Christine Micaud pour la Santé et l’Action Sociale, Christian Kwasniewski pour la Territoriale), accompagnés par Laurent Indrusiak, Secrétaire Général de l’UD et Jean-Pascal Pradel, membre du Bureau et responsable à la communication de l’UD. La campagne électorale CGT des différentes Fonctions Publiques avait en effet été organisée collectivement par l’interprofessionnel.

Par ailleurs, certains résultats sont connus au niveau départemental, d’autres seulement au niveau régional.

Pour la Poste : 10% d’effectifs en moins et 2,6% de participation en moins, essentiellement du fait des dysfonctionnements pour voter. Au niveau régional, la CGT reste 1ère avec 28,8% dans le secteur réseau et 43,1% dans le secteur courrier. A noter une forte abstention sur Montluçon avec un léger recul de la CGT. Au niveau national pour La Poste, c’est en région Auvergne que la CGT fait le meilleur score.

 

Christelle Hébrard, La Poste
Corinne Martin, La Poste

 

Pour la santé et l’action sociale : la CGT conforte sa 1ère place avec 46,3% et une progression de 2,2%. Là-aussi, la participation est en baisse. La CGT est présente dans 24 établissements sur les 28 de l’Allier.

 

Christiane Micaud, Santé et Action Sociale

 

La Territoriale : pour le Centre de Gestion, qui regroupe les personnels des communes petites et moyennes, la CGT obtient 63,5%. . Parmi les grosses communes, on note une progression importante à Montluçon avec 7% de plus pour la CGT qui obtient 60,2% et à la Communauté d’Agglomération où la progression est de 12% pour atteindre 71%. A Bourbon l’Archambault, Commentry, Cusset, Varennes, Saint-Pourçain, la CGT est largement en tête, ainsi qu’aux 2 SICTOM.

 

Christian Kwasnievski, Territoriaux

 

Les Finances Publiques : là, la CGT n’était pas la 1ère dans l’Allier mais progresse de 0,5% pour atteindre 31%, malgré une baisse de la participation.

L’Education Nationale : on sait que la CGT n’est pas en tête parmi ces personnels, cependant elle a gagné 116 voix dans l’Allier, 5 000 au niveau national. Elle obtient ainsi pour la 1ère fois un siège au Comité Technique ministériel.

 

Elena Blond, Education Nationale

En conclusion, l’UD de l’Allier par la voix de Laurent Indrusiak remercie les agents qui ont fait  confiance à la CGT et les militant(e)s qui se sont dévoué(e)s tout au long du processus électoral pour sensibiliser les électeurs quant à l’importance de se donner les moyens d’avoir des représentants combatifs et compétents pour défendre leurs intérêts. L’UD souligne que  c’est le syndicalisme de lutte, de progrès social qui progresse en même temps que le syndicalisme « d’accompagnement » atteint ses limites.

 

Jean-Pascal Pradel, responsable de la communication

 

Laurent Indrusiak, secrétaire de l'UD

 

Comme le mouvement des gilets jaunes reste entièrement d'actualité, nous avons voulu profiter de l'opportunité de cette rencontre pour poser quelques questions au secrétaire de l'UD CGT. Comment se situe la CGT par rapport à ce mouvement, et quelles réactions suite aux dernières annonces du gouvernement ? Enfin, nous avons souhaité en savoir plus à propos du préavis de grève à durée indéterminée déposé par les syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires à partir du 1er janvier,  auprès de la préfète de l'Allier.

Voici ci-dessous l'interview dont la durée est approximativement de 11mn :

 

Tag(s) : #Le département, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :