Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Personne ne sera surpris de ne pas trouver sur regardactu la phrase « le mouvement s’essouffle ». Certes, notre média participatif est depuis toujours solidaire des mouvements sociaux et progressistes, et d’aucuns pourraient penser que cela influence par trop nos reportages…non, le mouvement anti-Macron qui réclame de profondes modifications de la politique gouvernementale est toujours aussi fort, et cela depuis des mois.

Une véritable convergence entre les Gilets Jaunes et les syndicats combatifs

On sait que lors des premières semaines du mouvement des Gilets Jaunes, des incompréhensions quant à la nature profonde de cette insurrection par beaucoup de formations politiques, par les organisations syndicales empêchaient de réfléchir à la construction d’initiatives communes.

Les syndicalistes, sur le front des luttes depuis des années, dans des conditions de plus en plus dures face à un Grand Patronat toujours aussi rétrograde et un Pouvoir Politique de plus en plus au service des privilégiés, étaient surpris de voir dans la rue des gens peu habitués à revendiquer et dont beaucoup répondaient peu aux appels syndicaux à manifester et à faire grève. Par ailleurs, les militants syndicaux connaissent une répression patronale de plus en plus forte, avec parfois la complicité des Pouvoirs Publics… on sait cela dans l’Allier où les militants les plus responsables sont par exemple souvent en butte aux convocations à La Police ou devant les tribunaux.

De leur côté, les Gilets Jaunes constataient que les mobilisations, parfois très fortes, des syndicats n’empêchaient pas le rouleau compresseur des mesures antisociales et injustes d’avancer.

Cette apparente fracture entre les mouvements revendicatifs a été très largement instrumentalisée par le Pouvoir Politique et les grands médias au service de l’ordre établi et la défense des intérêts des privilégiés. Or, depuis quelques semaines, les discussions sont fréquentes entre les Gilets Jaunes et les syndicats, notamment la CGT qui a beaucoup œuvré dans la recherche de convergences. Un premier signe très visible a été le rassemblement devant le siège de la Députée LREM commun entre des Gilets Jaunes et la CGT le 11 janvier (lire ICI). Un autre signe a été la participation de Gilets Jaunes à la manifestation syndicale unitaire du 5 février (lire LA)

Et donc ce samedi 23 février, c’est une manifestation construite vraiment en commun entre les Gilets Jaunes et CGT, FO, Solidaires et FSU qui a eu lieu.

 

 

Un défilé pacifique, coloré et bruyant

Des citoyens du bassin montluçonnais et aussi du reste du département de l’Allier (l’appel syndical était départemental), mais aussi des voisins du Cher ont marché depuis Athanor jusqu’à Auchan (5km !) dans la bonne humeur au son des musiques et des slogans amplifiés par la sono de la CGT et celle des Gilets Jaunes. Les autorités semblaient un peu inquiètes d’éventuels « débordements » et donc de nombreux policiers en civils étaient présents, et certains d’entre eux s’étaient transformés en photographes. C’est vrai que la météo exceptionnelle de ce mois de février incite à mettre en boîte les belles couleurs et la belle lumière que la Nature nous offre… renseignements pris, les photos étaient plutôt destinées à mettre dans d’autres types de boîtes des manifestants qui auraient commis des actes jugés répréhensibles.  Mais tout s’est bien passé. La violence sociale que vivent des milliers de citoyens montluçonnais ne conduit pas pour l’instant à d’autres types de violences.

 

Des revendications très partagées

Le diaporama qui suit cet article illustre quelques mots d’ordre vus dans la manifestation, et il est clair que la convergence est bien là : les gens réclament de la justice sociale, fiscale, des réformes démocratiques au service du bien-être commun. Au-delà des différences d’expression, là où les syndicalistes développent  des revendications précises, pointues, forts de leur expérience au fil d’années d’engagement, les Gilets Jaunes crient plutôt leur colère et leur grande impatience…mais tous n’exigent-ils pas la même chose ? Vivre mieux, faire cesser l’Injustice.

La Marseillaise

Les défilés syndicaux se concluent très souvent par l’Internationale. Normal, c’est le Chant des Travailleurs du Monde entier depuis 140 ans. Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, on entend dans les rues plutôt La Marseillaise. Cela interpelle… sauf que cet hymne est quand même celui des révolutionnaires qui ont chassé Louis XVI de son trône, puis qui était repris au fil du temps dans de nombreux pays comme en Russie lors des révolutions de 1905 et 1917.

Certes, La Marseillaise a été dévoyée par différents gouvernements pour en faire une musique d’accompagnement dans les boucheries des différentes guerres, coloniales ou pas, et notre hymne est aussi le support du chauvinisme et du nationalisme dans les stades. Reste que c’est l’hymne de La France, et il conclut tous les meetings de La France Insoumise, notamment.

La voiture sono des Gilets Jaunes s’est arrêtée de longues minutes devant l’Ecole de Gendarmerie et on a pu entendre l’intégralité de La Marseillaise. Les élèves gendarmes l’ont sans doute bien entendue grâce à la puissance de la sono, même si la hiérarchie avait ordonné à tous les gendarmes d’être invisibles, y compris les plantons d’ordinaire toujours présents devant l’entrée. Un hommage indirect au mouvement social ? Reste que ces quelques minutes sont apparues très symboliques, car les mois que nous venons de vivre montrent bien que nous sommes dans une crise politique, le Peuple de France face à un État dont les dirigeants sont contestés et le départ exigé.

 

  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
  Le Peuple en jaune et rouge uni dans les rues de Montluçon
Tag(s) : #Montluçon, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :