Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Malgré la loi liberticide pour dissuader les manifestations et les rassemblements, salariés et retraités se mobilisent à Montluçon pour plus de justice sociale. Les uns pour de meilleurs salaires et pour l'amélioration de leurs conditions de travail, les autres pour la revalorisation des pensions de retraite en forte baisse depuis que Macron et son gouvernement ont ponctionné celles-ci en augmentant fortement la CSG, et gelé leur revalorisation, contrairement aux promesses de campagne.

 

Les retraités rassemblés Place de la Mairie (photo RMB)


D'un côté, les retraités s'étaient rassemblés ce 31 janvier Place de la Mairie, de l'autre, l'après-midi, les salariés de Dunlop ont fait de même devant leur usine. Ces mobilisations qui ne demandent qu'à converger, sont des signaux forts envoyés au pouvoir : ce n'est pas en votant les lois pour dissuader les gens de manifester, ni même en accentuant la répression, que la tension sociale baissera d'un cran. Bien au contraire. Quelques jours avant la date fatidique de l'appel à la grève générale et illimitée à partir du mardi 5 février, lancé par plusieurs organisations syndicales et par certains groupes de Gilets Jaunes, ces rassemblements semblent montrer la voie à suivre pour les jours suivants.

 

Les salariés de Dunlop rassemblés devant leur usine (photo RMB)


Il est plus qu'évident que la présence d'Édouard Philippe dans l'Allier ne va pas dissuader les Français opposés à sa politique de descendre dans la rue. D'ailleurs, à peine une trentaine de personnes avaient fait le déplacement à Lenax (03) pour écouter pérorer le premier ministre, alors qu'initialement le grand débat devait permettre aux Français d'exprimer leurs doléances. Ceux-ci ont finalement assisté à un monologue affligeant pour défendre la limitation à 80 Km/h, si l'on en croit ce que la presse en a retenu.

« Le grand débat » apparaît donc de plus en plus pour ce qu'il est en réalité : une grande campagne aux frais du contribuable en vue des Européennes. Les moyens engagés sont considérables et presque tous les ministres sont priés d'y participer pour dispenser la bonne parole du protecteur de Benalla (voir les révélations de Médiapart).

Chacun attend maintenant de voir ce que donnera la grève générale prévue le mardi 5 février dont les lieux et les horaires pour les 3 villes de l'Allier figurent dans l'agenda à droite du site. De cela dépendra certainement la suite du mouvement.

 

Tag(s) : #Montluçon, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :