Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

30 mars 2019. Le Grand Débat, malgré ses défauts, aurait pu être l'occasion pour les citoyens de se parler et d’échanger librement sur leurs préoccupations. Mais le Maire de Vichy a mis son veto à des Rencontres d’Initiative Locale organisées par l’association Danger Montpertuis (Lire ICI). Et il a décidé de coordonner lui-même les débats qui auraient lieu dans l’agglomération

Des débats confidentiels

Ces débats, à Cusset (27 février), Saint-Yorre (8 mars), Bellerive (12 mars) et Vichy (15 mars), ont eu le mérite d’exister. Mais il fallait être dans le secret des Dieux pour en connaître l’existence : seuls un
ou deux débats ont été discrètement annoncés dans la presse, et il n’y a eu aucun affichage sur la voie publique, alors qu’à Vichy, par exemple, avec les affichages lumineux, c’est gratuit et instantané : « La Ville de Vichy prévoit de diffuser sur ces panneaux l’actualité vichyssoise et annoncer les grands rendez-vous à venir », pouvait-on lire dans La Montagne du 15/09/17. Il faut croire que ce n’étaient là que de « petits » rendez-vous.

 

Vichy dispose pourtant de panneaux lumineux

 

Le contraste était saisissant avec les Grandes Rencontres de Vichy, ces conférences « verticales » de personnalités médiatiques venues de Paris, qui ont été annoncées à grands renforts d’affiches, de tracts, de mailings, de publicité sur le site web de la ville et de pleines pages dans La Montagne.

Alors, pourquoi tant de discrétion ?

Interrogé à ce sujet le 22 mars lors d’une réunion publique, Mr. Aguilera s’est défendu en disant qu’il avait relayé l’information sur son compte Twitter. Mais qui suit Mr. Aguilera sur Twitter, à part une petite coterie de ses fans les plus « branchés » ?

On aurait parié que l’intention était de n’accueillir, dans ces débats, qu’un public de béni-oui-oui. Première mesure : écarter le tout-venant en ne diffusant pas l’information. Deuxième mesure : faire
venir ses amis. Lors du débat de Saint-Yorre, un participant a voulu faire un sondage : « Comment avez-vous entendu parler de ce débat ? » Surprise : un très grand nombre a avoué : « En fait, je suis un élu. »

A Bellerive, près de la moitié des participants étaient des élus ou leurs proches. Ils sont sagement restés en place, et très peu sont intervenus.

A Saint-Yorre, les quelques gilets jaunes qui sont venus ont dit : « Un conseiller municipal nous a donné l’information en douce. »

Le comble : lors du bilan de ces débats tiré le 22 mars au Pôle Universitaire Lardy, les organisateurs ont justifié ainsi le peu de fréquentation de ces Rencontres d’Initiative Locale : « Les français sont habitués à la verticalité, ils n’osent pas vraiment prendre la parole, c’est dans notre culture... » On fait tout pour que les gens ne viennent pas et après, on les rend responsables de cette indifférence, tout en les enfermant dans des stéréotypes bien commodes.

 

Le grand débat à St Yorre, pas vraiment une réussite..


Des débats sous haute surveillance

Mais les participants qui étaient du sérail ne sont pas venus pour rien. Outre le fait qu’ils ont servi à remplir les chaises (« 40 participants à Vichy ! » a proclamé fièrement Mr. Aguilera), ils sont aussi intervenus pour défendre le statu quo.

A Bellerive, répondant à des griefs citoyens, Gérard G. , qui est l’ami personnel d’un des Vice-Présidents les plus influents de l’agglomération, a taclé : « Vous ne voyez que le mauvais côté des choses ! Je crois entendre un concert de pleureuses ! »

Les animateurs, choisis et nommés par le Président d’agglomération, ont initialement interdit que le nom de « Macron » soit prononcé dans les débats : « On ne fait pas de politique ! ». Et la division des participants en petits groupes thématiques était fortement encouragée : surtout, ne pas engendrer de mouvements de foule !

Bref, le Grand Débat à Vichy agglomération a renvoyé au public l’image d’une populace incontrôlable, une sorte de bête colérique, plutôt que celle de citoyens responsables et impliqués dans l’avenir de leur pays et de leur territoire.

Pour Regardactu : Isabelle Filatov

Tag(s) : #Vichy

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :