Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vendredi et samedi ont eu lieu deux rassemblements sur le bassin montluçonnais pour protester contre la fermeture des guichets SNCF. Après celui du mercredi précédent à St Germain des Fossés, le Comité de Vigilance Ferroviaire de l’Allier, qui avait alerté la population (lire ICI) a animé les prises de parole par la voix de Laurent Indrusiak.

Commentry

 

 

Une centaine de personnes étaient présentes ce vendredi, moyenne d’âge élevée, les personnes du 3e âge sont celles qui ont le plus besoin des transports en commun, donc du train. Ce sont aussi celles qui sont le moins à l’aise pour prendre leur billet sur Internet, avec un smartphone ou une machine électronique en gare, moyens voulus par la SNCF à marche forcée dont le but est de supprimer un maximum de cheminots pour améliorer le bilan financier de l’entreprise. C’est ce qui a été expliqué par Gisèle Bascoulergue, cheminote syndiquée à la CGT. D’autres prises de parole par Christophe Guerreiro de l’association « De l’ombre à la Lumière » accompagnant une dizaine de « gilets jaunes », de Daniel Coffin du « Codérail » ont regretté cette démarche de la SNCF et en général l’abandon des Services Publics pour des populations qui paient leurs impôts comme les autres français. La fermeture des guichets est le premier pas vers la fermeture pure et simple de la ligne.

 

 

À noter la présence d’une vingtaine de gendarmes qui bloquaient l’accès aux quais. C’est vrai que dans les personnes présentes étaient une dizaine d’anciens marchant avec une canne, outil qui pourrait devenir dangereux si ces personnes les dressaient en l’air au lieu de s’appuyer dessus.

 

Montluçon

 

 

Davantage de monde le lendemain devant la gare de Montluçon. 130 à 300 selon les observateurs, mais au moins le double de celui de Commentry, et en plus des organisateurs, bon nombre d’élus de tous bords, majorité et opposition montluçonnaise, maire de Vallon, élus régionaux et départementaux, bref tous opposés aux fermetures des guichets SNCF. Une vingtaine de « gilets jaunes » ont voulu renforcer les effectifs.

Contrairement à Commentry, les forces de l’ordre étaient peu nombreuses, ne s’occupant pas de bloquer la circulation et permettant aux autos de traverser le rassemblement.

Gisèle Bascoulergue, cheminote CGT

Les prises de paroles étaient sur les mêmes sujets qu’à Commentry. Notons que la Région a été interpellée car elle a le pouvoir de demander à l’opérateur du transport ferré (la SNCF) les moyens nécessaires pour le service de distribution des billets aux populations. Curieusement, le département de la Haute Loire ne voit pas de guichet fermer et cela à été relevé par le Codérail.

Certainement que les propos étaient craints car dès le début des interventions les membres de la majorité municipale de Montluçon sont partis.

Il est à noter que la liaison de Montluçon (37 000 habitants) avec Lyon (6 TER par jour tous indirects dont 3 par car et 1 avec 2 correspondances) ne fait pas le poids face à l’importance de celle du Puy-en-Velay (18 500 habitants) avec Lyon (10 liaisons quotidiennes dont 2 directes).

Guichets conservés et liaisons renforcées n’ont certainement rien à voir avec le fait que le président de Région est aussi élu de la Haute Loire.

Le  Comité de Vigilance Ferroviaire de l’Allier et le Codérail continueront leurs actions pour défendre le service public ferroviaire.

Tag(s) : #Montluçon, #Commentry

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :