Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cela fait plus d'un mois que le personne de néphro-hémo-diabétologie est en grève à l'hôpital de Montluçon suite à l'annonce d'une réorganisation des services et l'instauration des cycles de travail de 12h.

On sait avec certitude que de telles amplitudes horaires sont extrêmement néfastes pour la santé de celles et ceux qui y sont soumis. Mais cela n'est pas tout. On sais aussi que c'est lors des dernières heures de travail, le risque d'erreur augmente, ainsi que les accidents sur le trajet de retour du travail vers le domicile. Tout ceci est parfaitement connu, grâce aux études des chercheurs qui se sont penchés sur les questions des rythmes biologiques. Mais comme les vacations en 12h permettent de réduire sensiblement les personnels dans les services, les gestionnaires n'hésitent plus à prendre de tels risques afin d'atteindre leurs objectifs.

 

Le personnel de néphro-hémo-diabétologie en grève depuis plus d'un mois (photo RMB)


Dans les services où les vacations de 12h ont été adoptées depuis quelque temps déjà, certains soignants souhaiteraient revenir en arrière, car ils supportent mal de travailler à plein régime durant de si longues périodes.

Le personnel de néphro-hémo-diabétologie va voter pour ou contre les vacations de 12h. Beaucoup seront en grève jusqu'à vendredi, jour du dépouillement. Une fois les résultats connus, ils décideront si oui ou non, ils continuent le mouvement.

À Regardactu nous les soutenons sans réserve, car leur lutte s'inscrit dans la défense des services publics attaqués de toutes parts (Enedis, SNCF, La Poste, l'éducation nationale etc..). La politique mortifère imposée par les libéraux extrêmes détruit toutes les solidarités ainsi que toute forme de redistribution sensée rétablir un peu de justice sociale. Les services publics sont nos biens communs. Ne les laissons pas les détruire.

Tag(s) : #Montluçon, #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :