Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Économie/

A qui faire supporter les conséquences de banqueroute d’établissements financiers qui sont actuellement fortement menacés ? C’est le grand débat du moment à Bruxelles. Les Échos (lire ICI) nous apprennent que l’Allemagne plaide pour faire participer les gros déposants (+ de 100 000) euros au renflouement des banques. Londres n’est pas d’accord. Mais ce que les médias français ne disent surtout pas (à part les Echos pour une fois) c’est que la France soutient l’Angleterre dans cette démarche. Tous deux ont peur que les gros épargnants en question ne retire leurs dépôts dès l’annonce de cette mesure et aillent planquer leurs économies dans d’autres paradis de la planète. Le gouvernement socialiste est donc clairement opposé à faire payer les riches en cas de crise et le fait savoir à Bruxelles en joignant sa voix à celle des britanniques.

Le Parti socialiste a bien effectué un virage libéral décomplexé, que se soit dans ses choix sociaux ou économiques et même s’il tente de le nier, les faits sont là pour le confirmer. Sa politique sociale consiste à faire payer les salariés, les chômeurs et les retraités, sa politique économique consiste à épargner les plus riches en les exonérant de tout effort en cas de faillite des banques. Peu importe que le PS est perdu toutes les partielles depuis les dernières élections, leur conversion au libéralisme les aveugle au point de ne plus voir le désaveu qui les accable dans les urnes. En attendant, les traders de la City semble plutôt satisfaits de cette alliance entre l’Angleterre et la France. Les contribuables eux continueront à combler les déficits de leur banques.

Tag(s) : #National

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :