Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entre 2011 et 2013, air France KLM avait déjà mis en œuvre son plan dénommé Transform 2015 qui avait abouti à supprimer 5 122 emplois au sein du groupe. Une facture déjà salée. A l'époque plusieurs voix s'étaient élevées pour dénoncer cette saignée qui a eu des conséquences néfastes sur l'emploi et sur les conditions de travail du personnel.

la direction de l'entreprise vient de confirmer qu'elle ne comptait pas en rester là. Au contraire, elle veut accélérer les départ de l'entreprise. C'est pourquoi celle ci vient d'annoncer à nouveau la suppression de 2 500 emplois supplémentaires pour cette année. Pour minimiser la portée de ce plan et pour mieux faire passer la pilule, le DRH groupe indique qu'il n'y aura pas de licenciements secs, mais des départs volontaires. C'est maintenant une annonce assez classique dans la forme, mais qui ne change rien sur le fond : Il y aura bel et bien 2 500 emplois supprimés qui s'ajouteront aux 5 122 déjà sacrifiés au cours des 2 dernière années, comme l'indique le site de France Infos (Lire ICI).

Au total se sont donc 7 622 emplois qui auront été supprimés rien que pour cette entreprise en l'espace de 3 ans à peine. C'est encore plus de chômage,  moins de cotisations pour les retraites et moins d'impôts dans les caisses. Nous sommes donc toujours dans une spirale récessive que le gouvernement encourage par son silence et son refus d'interdire les licenciements boursiers. Et il n'y a aucune raison pour que cela s'arrête, car ce fonctionnement est inscrit dans les gènes du libéralisme qui n'est rien d'autre qu'un Monopoly géant. Les socialistes au pouvoir auront démontré qu'ils sont résolument du côté de ce système et qu'il n'ont pas plus l'intention d'en sortir que la droite avant elle. Ce n'est pas leur soi disant pédagogie à la noix qui changera grand chose à leur impopularité  auprès de l'opinion publique.

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :