Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après la Bastille et le Capitole, 120 000 personnes à Marseille avec J. Luc MELENCHON !

  Jeudi 19 avril - 18h30 - Centre Albert Poncet à Domérat
   Retransmission en direct de Paris du meeting de
        cloture de campagne du Front de Gauche.

 Les mesures sociales proposées dans le programme du Front de Gauche, sont chiffrées et peuvent être financées si l'on décide enfin de partager vraiment les richesses :
 
  Il faut croire qu'ils se sont donné le mot : face à la dynamique grandissante que connaît la campagne de Jean-Luc Mélenchon, ses détracteurs ont cru trouver la faille : le coût de son programme serait exorbitant et par conséquent irréaliste. L'Institut de l'entreprise a comptabilisé 130 milliards d'euros de dépenses supplémentaires. Le procédé est assez curieux. Depuis 5 ans, Nicolas Sarkozy a conduit notre pays à la ruine. Les souffrances sociales s'accumulent. Le chômage progresse à vitesse grand V. La France compte 8 millions de pauvres. Il ne trouve pourtant aucun institut patronal pour mettre en doute la crédibilité de son projet. Laurence Parisot, la patronne des patrons, a même fait l'éloge de son bilan, qualifié d' « extraordinaire ». Rien que cela. Le Front de Gauche a fait le choix de la transparence : celui de mettre cartes sur tables. Nous avons publié notre programme « L'Humain d'abord » depuis plusieurs mois, nous l'avons diffusé à plus de 300 000 exemplaires. Et nous disons les choses clairement : Oui, nous voulons dépenser davantage. Parce que nombre de besoins ne sont pas satisfaits aujourd'hui. Parce que personne ne peut  s'estimer satisfait lorsque la 5ème puissance du monde enregistre 10 millions de mal logés. Parce que nous savons que notre pays comptera 8 millions de petits Français dans les 10 prochaines années et qu'il faudra, pour les accueillir, des places en crèche, des écoles et des hôpitaux.
Parce qu'enfin, l'expérience prouve que seule la relance de l'activité peut nous permettre de sortir de la crise qui nous mine aujourd'hui. Il faudra financer ces nouvelles dépenses, évidemment. Or le moins que l'on puisse dire, c'est que l'argent ne manque pas, dans notre pays. La question centrale est donc celle d'un nouveau partage des richesses. C'est très précisément ce que propose, entre autres choses, le Front de Gauche. Encore faut-il avoir la volonté politique d'affronter le capital . Telle est précisément la cohérence du programme de Jean-Luc Mélenchon.
 
Diffusion du meeting de cloture du Front de Gauche à Domérat

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :