Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cela fait maintenant une semaine que les enseignants grecs sont en grève pour protester contre la suppressions de 2 550 postes qui devraient intervenir avant la fin de l'année. Pour compléter ce tableau déjà bien sombre, leur future retraite devrait être amputée de 350 euros dès le 1er janvier prochain.

Depuis le début de la crise, les enseignants ne cessent de voir leur conditions de travail se dégrader. Certaines spécialités éducatives sont supprimées et dans les classes la misère est maintenant visible, car ceux qui font les frais de la crises sont les plus modestes. Certaines familles n'ont même plus les moyens de nourrir leurs enfants. C'est ce que révèle l'Humanité dans un article (lire ICI). Les enseignants confectionnent même des repas pour leur venir en secours. Le journal La croix va plus encore, puisqu'il révèle que 25 000 fonctionnaires, principalement de l'enseignement devraient être mis en disponibilité à la demande de la Troika et que des contrôleurs viendraient même vérifier sur place que cet engagement des dirigeants grecs serait bien tenu (lire LA).

cette situation est d'autant plus insupportable que la BCE s'apprête à nouveau à aider les banques (voir l'article suivant). En Grèce plus de 30% de la population est au chômage et les aides sont quasiment inexistantes. La troika et les instance européennes font ainsi clairement le choix d'aider les banques à coup de milliards plutôt que les peuples en détresse. Jusqu'à quand ?

Tag(s) : #Grèce

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :