Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En mars 2010, Eric Woerth autorisait la vente des 57 hectares de l'hippodrome du Putois à la Société des courses de Compiègne (SCC), dans l'Oise, pour 2,5 millions d'euros. Pourtant ce terrain était estimé à 8, 5 millions d'Euros. Soit une perte sèche (potentielle) de 6 millions d'euros pour le contribuable. Ce n'est visiblement pas l'avis de "l'expert" (voir article du Monde) qui a été choisi pour instruire le dossier, le professeur Terneyre qui affirme que cette estimation reste à démontrer (tout en déconseillant de le faire...étrange). Pour le reste, le même professeur soutient que cette opération n'est pas entachée d'illégalité au sens strict du terme. Il n'en fallait pas plus pour que le Figaro titre "Hippodrome de Compiègne : un rapport blanchit Woerth" de même que 20 minutes qui reprend presque le même titre. Il reste tout de même que le Monde conclut "Eric Woerth reste sous la menace de la Cour de justice de la République ". Il sera intéressant de voir ce que fera justement la cour de justice de la république après la lecture de ce rapport. A l'instant, je vois que Médiapart vient de réagir également à ce rapport. Pour eux, "Eric Woerth est loin d'être blanchi" écrit Michel Deléan ICI. Reste que la déception est bien perceptible, ce qui ce comprend, car au regard de la spoliation supposée de l’État, on était en droit d'espérer autre chose qu'un simple rapport d’une vingtaine de pages (à peine) qui parait, pour tout dire, bâclée au regard des enjeux de cette affaire d'Etat, car c'est bien de cela dont il s'agit en dernière analyse. En tout cas, il faut espérer que ce rapport n'empêchera pas (ou ne dissuadera pas, c'est selon) la justice de faire son travail.

Pour celles et ceux qui ne sont pas abonnés à Médiapart, voici, ci-dessous l'article en PDF :

fichier pdf WoerthMédiapartJuillet2012

Tag(s) : #Les affaires

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :