Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Estrosi/Le Pen : La surenchaire xénophobe

Société/

A Nice la campagne municipale a bel et bien commencé à 9 mois des municipales. C’est Jean Marie Le Pen qui avait ouvert le bal la semaine dernière lors d’une visite dans la cinquième commune de France (après Paris, Marseille, Lyon et Toulouse). Ce dernier s’est fendu d’une saillie xénophobe dont il a le secret et qui déjà a fait le tour du web. Ainsi a t-il qualifié « d’urticante et odorante » la présence de quelques centaines de Rroms sur l’agglomération niçoise en tentant de créer une psychose et en affirmant de manière péremptoire que 50 000 Rroms allaient déferler sur la ville en 2014 (voir ICI le Figaro).

Cette semaine, c’est au tour de Christian Estrosi de jouer sa partition xénophobe. Ce dernier affirme que les gens du voyage sont « des délinquants » et qu’il se fait fort de les « mater ». Il appelle d’ailleurs tous les Maires de France à suivre son exemple. Tout ceci parce qu’une centaine de caravanes s’est installé sur un terrain de rugby sans autorisation préalable. Mais le Maire de Nice délivre t-il des autorisations pour les gens du voyage ? On le sais, beaucoup de villes les rejettent déjà ou tente de les parquer le plus loin possible de chez eux. Pas étonnant dans ces conditions que les gens du voyage s’installent là où ils le peuvent et la proximité des élections municipales les rend plus vulnérables que jamais car ils font l’objet de toutes les polémiques malsaines. Comparer la venue des Rroms à une invasion comme le fait Jean-Marie Le Pen et assimiler les gens du voyage en général à des délinquants comme le fait Christian Estrosi participe à stigmatiser des pans entiers de la population. Attitude qui en plus d’être immorale va à l’encontre des principes républicains les plus élémentaires.

Alors où s’arrêtera cette surenchère ? Il reste encore 9 mois avant les élections municipales et de nombreux Maires ou candidats à l’investiture pourraient être tentés de suivre ces exemples délétères si la justice ni met pas bon ordre. Les propos de Jean-Marie Le Pen et de Christian Estrosi pourraient faire l’objet de poursuites pénales, car rappelons que le racisme et la xénophobie sont punis par la loi. Il faut dénoncer aussi la campagne ciblées orchestrées par les chaines de télévisions privées et publiques. Les reportages sur les vols de cuivre mais aussi sur les cités se multiplient au travers notamment d’enquêtes policières qui mettent en scène des catégories sociales bien identifiées. A part l’émission « Cash investigation » d’Elie Lucet (mais cela est relativement récent), il n’y a pratiquement aucune enquête sur la délinquance en cols blancs. Ces médias qui participent à ce climat de peur ouvrent un boulevard aux discours haineux des élus en mal d’élection ou de ré-élection.

Les envahisseurs

Estrosi/Le Pen : La surenchaire xénophobe
Tag(s) : #National

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :