Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le nouvel observateur publie une lettre bouleversante de Francesca Borri, journaliste italienne indépendante plongée dans l’enfer de la guerre en Syrie. Embusquée dans les ruines d'Alep. Cette lettre ouverte nous amène à réfléchir sue la condition des journalistes contraints de prendre tous les risques pour nous informer. malheureusement ceux ci ne peuvent traiter l'information comme ils le voudraient car leur rédactions exigent avant tout de l'instantané et du sensationnel. Francesca nous raconte par exemple  que son rédacteur en chef lui fait un reproche après que cette dernière lui ai envoyé un article sur Alep : «Qu’est-ce que c’est que ça ? Six mille mots et personne ne meurt ?» Que répondre à ça ?

C'est toute la manière de traiter l'information qui est posée ainsi que la paupérisation des journaliste qui nous est posé au travers de ce très beau texte que vous pouvez retrouver sur le site du Nouvel observateur. A lire absolument, ICI

 

A la suite de la lettre de Franscesca Borri Le Nouvel observateur a également publié un article le 14 août dernier, soit plus de 10 jours après cet article publié sur Montluçon Infos. A lire également LA car il fait état d'autres témoignages.

Tag(s) : #presse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :