Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La nouvelle est tombée aujourd'hui. La Ministre Marisol Touraine a diligenté une enquête de l'IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales). Par ailleurs une enveloppe d'aide d'urgence pourrait être attribuée à l'hôpital dès le mois d'octobre. Mais beaucoup d'incertitudes demeurent..

 Dans son édition d'aujourd'hui, La Montagne (lire ICI) annonce que Marisol Touraine aurait décidé de diligenter très prochainement une mission de l'IGAS pour faire le point sur la situation financière de l'hôpital de Montluçon. Or, avant même que soient connues le résultat de cette enquête, le député et le Maire réaffirment être tout deux favorables à un partenariat avec la clinique du groupe VITALIA, même si de son côté le député,  y met quelques bémols. Ce n'était pourtant pas la piste que le ministère des affaires sociales et de la santé semblait privilégier lors de l'entretien avec la sénatrice, Mireille Schurch qui était accompagnée d'Hélène Derrien, Présidente du comité de défense de l'hôpital de Montluçon. Lors de cette rencontre, il a été question d'un partenariat public/public (notamment avec le CHU de Clermont-Ferrand, l'hôpital Guéret et les autres établissements hospitaliers de l'Allier (écouter LA l'info sur RMB).

Chacun comprendra que le Maire de Montluçon continue obstinément à plaider pour la solution qu'il a toujours défendu. En cela il fait preuve de constance et de cohérence politique avec ses orientations libérales. Daniel Duglery a toujours défendu l'idée d'un médipôle hôpital de Montluçon/Clinique Vitalia, seule solution, selon lui pour sauver l'hôpital.  Or certains ont une toute autre analyse. les bénéfices de la clinique ne seraient pas au rendez-vous, du moins, pas à la hauteur des exigences des actionnaires du groupe VITALIA et loin derrière les autres cliniques du groupe sur la région. Or, le partenariat avec l'hôpital aurait pu lui permettre d'optimiser ses comptes. Du coup, si le médipôle ne voyait pas le jour, la direction du groupe VITALIA pourrait bien à terme reconsidérer sa présence sur le bassin. Des bruits commencent d'ailleurs à circuler à ce propos, même si ce ne sont que des bruits.

la déclaration du député est plus curieuse et pose un réel problème, car jusqu'à ce jour Bernard Lesterlin ne s'était jamais prononcé de manière aussi claire en faveur "d'une collaboration" avec la clinique, pour reprendre son expression. En tout cas, ce dernier n'en avait pas parler lors de l'assemblée générale du CODEPROD le 6 juin dernier, il est vrai avant son élection.

De son côté, le comité de défense de l'hôpital de Montluçon continue à se battre pour un partenariat à 100% public, seul moyen d'assurer une vraie égalité des soins pour tous.

Voir le compte rendu de la rencontre avec le ministère des affaires sociales et de la santé sur le site du CODEPROD :  directement à l'article ICI. Et la réaction de la CGT hôpital LA.

 

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :