Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le cinquantième congrès confédéral de la CGT débute aujourd'hui à Toulouse. 1 000 délégués  sont attendus pour cet évènement. 70 pays seront également représentés par des délégations syndicales. C’est donc un évènement de portée internationale qui sera suivi bien au-delà de nos frontières.

Thierry le Paon est d’ores et déjà destiné à succéder à Bernard Thibault à la tête de la première centrale syndicale française. Mais ce changement de direction ne pourrait être qu’un épiphénomène à côté de la question centrale qui va se poser aux délégués de ce 50 em congrès. La CGT va elle continuer et amplifier son virage réformiste amorcé sous l’ère Thibault  ou au contraire, durcir sa ligne vis-à-vis du gouvernement en s’appuyant sur les luttes qui traversent la société française et dans lesquelles justement, les militants issus de ses rangs jouent un rôle central pour peser sur le gouvernement ? Car le fait est que l’immense majorité des militantes et militants de terrain sont au cœur de ces lutte et mènent un combat acharné contre les licenciements. Dans une contexte de crise (laquelle ne nous est pas tombé dessus par hasard) et de renoncement, voir de reniement du pouvoir socialiste cette question est centrale et pourrait bien animer les débats.

La CGT fait le constat que les grandes avancées sociales ont toujours eu lieu après des grands mouvements sociaux. Il faudra donc en tirer toutes les conséquences dans les orientations futures. Cela passe par la volonté de créer le rapport de force nécessaire pour contraindre le Medef et le gouvernement à négocier à partir des revendications des salariés et non à partir de celles du Medef comme se fut le cas pour l’ANI.

Alors que choisira la CGT ? L’unité la plus large, y compris avec les organisations syndicales réformistes qui ont signé l’ANI tant honni, ou le chemin des mobilisations sociales avec les organisations syndicales comme la FSU et Solidaires avec qui les convergences de luttes se vérifient  à chaque fois dans les manifestations ? C’est en réalité cette question centrale que les délégués auront à trancher lors de leur congrès pour être en adéquation avec leur base.

L'autre question qui porte sur la syndicalisation ne se résoudra pas sans avoir tranché sur l'orientation politique et la stratégie d'action. Une fois l'orientation d'affrontement central avec le pouvoir et le Medef  clairement assumé, il y a gros à parier que les adhésions reviendront dans un contexte de luttes et de résistance.

Les articles de presse en relation : L'humanité, Médiapart, France Info, Le Parisien,

A noter que les débats sont retransmis en direct sur le site de la CGT. C'est un exercice exigent de démocratie qui mérite d'être salué pour la transparence de retransmission des débats.

A noter aussi un très bon article dans le "Grand soir" LA

Pour suivre le déroulement du congrès de la CGT :

http://www.50congres.cgt.fr/

La CGT en congrès
Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :