Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il n'aura pas fallu longtemps aux ténors de la droite ainsi qu'à la patronne du MEDEF pour protester vigoureusement contre le vote par le Sénat de la loi pour l'amnistie des syndicalistes comme le rapporte libération dans son édition du 1er mars (lire ICI). Même si la portée de cette loi a été largement réduite par les mandement des sénateurs socialistes, c'est encore trop pour qu'ils puissent le supporter . Des cris d'orfraie qui n'étonneront pas grand monde venant de la droite la plus revancharde au monde. La bataille pour l'adoption définitive de cette loi a donc bel et bien commencée avant même d'être présentée à la chambre des députés. Cependant, le Part socialiste a tenté par tous les moyens de réduire la portée de cette loi, notamment en excluant tous les cas de condamnation pour la lutte contre les OGM, pour la défense des sans papier (les militantEs de RESF sont particulièrement visés) ou bien encore pour la défense de l'environnement. C'est donc une nouvelle bataille qui s'ouvre devant nous avec le passage de cette loi à l'assemblée nationale. Nous le disions clairement dès le début : Rien ne se fera sans une grande mobilisation populaire ! Le parti socialiste en apporte ici la preuve en commençant à refuser l'amnistie à celle et ceux qui pour la plupart ont contribué à l'élection de François Hollande.

Je vous conseille vivement d'aller voir l'analyse que fait de cette loi Jean-Luc Mélenchon sur son blog. C'est LA, bonne lecture.

La droite ulcérée par l'amnistie des syndicalistes
Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :