Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Depuis 2008, le niveau de vie a diminué de moitié en Grèce. le niveau de chômage atteint des records considérables (seule l'Espagne fait pire). Pourtant la troïka (UE, BCE, FMI) exige en échange d'un nouveau prêt dont seules les banques grecques bénéficieront un dixième train de mesures austéritaires. Entre autre, ils proposent de passer la semaine de travail à 6 jours par semaine, une nouvelle diminution des retraites et de nouvelles suppressions de postes de fonctionnaires comme l'indique Emilie Poinssot dans un article sur Médiapart. Aucun médias en France ne parlent de ces mesures d'austérité insupportables. Une presse est étrangement silencieuse (à part Médiapart et l'huma). Pourtant cela nous concerne au plus haut point. Car c'est le prix qu'exigent les banquiers qui dirigent le monde et saignent les peuples du monde entier.

Il faut bien comprendre que la Grèce est un laboratoire pour le capitalisme financiarisé afin de supprimer tous les acquis sociaux partout où qu'ils soient. La France n'est évidemment pas à l'abris de ces prédateurs. En observant ce qui se passe en Grèce, on comprend mieux pourquoi il est impératifs de s'opposer au pacte budgétaire européen, car c'est le même cercle vicieux (austérité, récession, austérité) qui nous pend au nez. Exigeons un référendum sur le pacte budgétaire européen sur le site de l'humanité directement ICI.

Et pour celles et ceux qui ne sont pas encore abonnés à Médiapart, voici ci-dessous l'article en pdf :

fichier pdf GrèceEnfoncée8septembre2012

Voir également l'article de Marianne ICI

Tag(s) : #Grèce

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :