Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Montagne toujours à la recherche du sensationnel, a publié un second article sur le conflit social de DMI (lire LA) qui reprend la même thématique que la veille "les ouvriers menacent de faire sauter l'usine", comme si la lutte des salariés de DMI se résumait à cette menace, alors que ces derniers recherchent avant tout à renouer le contact avec les pouvoirs publics pour que ceux ci jouent leur rôle de régulateurs sociaux. C'est contre cette manière de traiter l'information que je m'insurge, raison pour laquelle nous sommes un certain nombre à vouloir faire vivre un réseau d'information indépendant et citoyen qui porte un autre regard sur le monde en général et sur les luttes en particulier. Les salariés ne sont pas des terroristes qui nourrissent le secret espoir de tout faire sauter, mais des femmes et des hommes qui se battent pour leur dignité ! Cela passe en premier par la défense de leurs emplois. Par leurs actions, ils font en sorte qu'on ne les oublie pas, ce qui est la moindre des choses, non ? C'est au travers de leur lutte que se construit leur avenir. C'est dans cet esprit que les salariés en lutte ont investi le péage de l'autoroute à Bizeneuilles afin d'alerter les usagers à propos du risque de liquidation de leur entreprise dans les semaines qui viennent. Deux km de bouchon, ce n'est pas cher payé au regard du gâchis social généré par le système. Les journalistes de la Montagne eussent mieux été inspirés de faire un vrai reportage qui aurait pu porter par exemple sur les drames vécus par ces personnes en leur donnant la parole. Pour ma part, j'espère que Montluçon Infos pourra réaliser un jour de tels reportages sur la région afin de mieux éclairer les lecteurs sur les conséquences et les enjeux des fermetures d'usines, ainsi que sur les drames humains que provoquent de telles décisions. La Montagne a les moyens de réaliser de tels enquêtes. Si la direction ne fait le fait pas, c'est visiblement en raison de ses choix éditoriaux plus orientés vers le sensationnel que sur les aspects humains, certes moins médiatiques.

En attendant, les salariés de DMI ont arraché un rendez vous au ministère du redressement productif. Cet objectif figurait dans leur priorité du moment. Ils ont obtenu gain de cause, ce qui leur permettra de plaider leur cause avec leur organisations syndicales et cela sans aucune casse. C'est cela la vraie info.

La Montagne recherche le buzz !
Tag(s) : #Vaux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :