Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On s'attendait à 3 000 suppressions d'emplois à PSA avec la fermeture du site d'Aulnay. Finalement la direction du groupe en annonce plus de 8 000, car le site de Rennes est également concerné (plus de 1 500 supprimés). Dès cette annonce, le titre du constructeur automobile français à bondit de plus de 3% à la bourse. Même pas honte, les spéculateurs ! A côté, les plans de suppressions d'emplois se multiplient. Dans le même temps, la situation économique de l'ensemble du vieux continent continue à se dégrader à grande vitesse. Bien sur, la presse et les médias en général n'en parlent pas. Ils préfèrent nous passer des reportages insipides à propos du temps qu'il fait sur nos plages et du mauvais temps qui frappe l'hexagone. Pourtant ; Médiapart vient de publier un article intitulé : "Une fuite de capitaux menace l’Europe" (voir ICI et en pièce jointe en bas de l'article pour celle et ceux qui ne sont pas encore abonnés), qui fait froid dans lez dos. On y apprend par exemple que ceux-ci  fuient massivement l’Espagne (plus de 150 milliards d’euros) et l’Italie (à peu près autant) après avoir fui la Grèce. Ce qui se prépare est donc un séisme sans précédent qui pourrait bien avoir des conséquences planétaires.

 Tout semble indiquer maintenant que la spirale est irréversible et que le crash boursier est imminent. Le Front de gauche a bien tenté d’éclairer les enjeux durant la campagne, mais les médias totalement inféodés aux puissances financières ont systématiquement empêché que le débat soit relayé et par voie de conséquence, audible pour l’ensemble des corps sociaux. Mais aujourd’hui, il est clair que nous sommes à nouveau rattrapés par la réalité, et les petites mesurettes de soit-disant relance de l’économie prise par le gouvernement Ayrault n’y feront rien.

 En attendant, le plan social sans précédent annoncé par PSA Fait l’effet d’un coup de tonnerre dans les usines du groupe. Mais d’autres groupes automobiles devraient en faire autant, comme FIAT qui devrait annoncer aussi une fermeture d’usine en Italie et Opel en Allemagne. Chacun comprendra à ce stade que de tels mesures ne peuvent qu’aggraver la récession et donc provoquer d’autres fermetures d’usines car la consommation des ménages continue à s’effondrer, ce qui aura forcément des conséquences sur toutes les ventes de produits manufacturés. Ainsi, en prétendant enrayer la crise, les apprentis sorciers ne font rien de moins que la précipiter.

 Bref, la rentrée risque d’être chaude…très chaude !

Dernière nouvelle, Atlantico vient aussi de sortir aussi un article sur ce sujet (aujourd'hui 19 juillet 2012). vous pouvez aller le consulter en suivant le lien LA.

L'article de médiapart en PDF ( mais abonnez-vous, c'est mieux) :

fichier pdf FuiteCapitauxMédiapartJuillet2012

Tag(s) : #Economie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :