Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour la deuxième journée du festival de la chanson française à Montluçon, l'affluence était encore plus grande. Les groupes qui se sont succédé étaient nombreux et très divers. Tant mieux, il y en avait pour tous les goûts. Certains aficionados de la musique faisaient même des aller retour entre les deux scènes installées, l'un Place Piquand et l'autre Place Notre Dame, plus haut dans le vieux Montluçon pour la plus grande satisfaction des troquets et des restaurants qui n'ont pas désempli de la soirée.

Notre stakhanoviste de la musique était de la partie et a fait le tour des scènes pour notre plus grand plaisir. Le résultat, ce sont quelques photos* et des commentaires brefs à propos des groupes qui se sont succédé sur les deux scènes montluçonnaises.

*Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir et accéder ainsi au diaporama de toutes les photos comprises dans l'article.

Strange Enquête 16h : 1 seul musicien contrebassiste avec de temps en temps des morceaux préenregistrés pour accompagner et un chanteur. certains morceaux sont psychédéliques et le chanteur, plus proche du conteur de rue tel un troubadour des temps modernes racontant la vie de tous les jours, de son voisin bizarre à la petite mémé faisant exprès de se faire renverser pour se faire reconduire à domicile...ha ces vieux! dit-il.

La pépée 17h30 : une femme jouant de l'accordéon et de la guittare acoustique accompagnée de 2 hommes : guittare électrique et contrebassiste. elle a une très belle voix, des textes sympas. la musique allant du tango argentin au rock'n'roll ancien (années 50)

Bryan Simoni 18h30: quintet masculin, musicos du coin. batterie, clavier, basse, guitare électrique et guittare acoustique. en les écoutant je repense à la réflexion de Manurey: pas facile de réussir avec des chansons françaises. un peu trop mielleux à mon gout mais je conçois qu'on puisse aimer cela car pas mal construit musicalement.

Jérémis Bossone 20h: deux guitares électriques parfois tout seul. un peu spécial par moment, un peu rock de temps en temps. il est meilleur dans les morceaux graves ou tendres que dans les morceaux plus rock. une petite chanson du sud aux consonances italiennes et surtout une très belle interprétation de la chanson de Barbara: Göttingen, à découvrir.

Pauvres Martins 21h : un trio de Toulouse. contrebassiste (revenu à la mode dans ce festival) clavier et chanteur. un peu style cabaret mais bof... en même temps, ce n'est que mon avis, j'ai trouvé quelqu'un qui m'a dit avoir aimé mais il n'avait pas encore vu le groupe suivant: La Goutte

La Goutte 21h30 : six musiciens et chanteurs. une femme clavier accordéon et chant.une batterie. un bassiste clarinettiste, un joueur de banjo et de trombone, un violoncelliste et le chanteur jouant du banjo et guitare acoustique. plein d'humour dans ses commentaires le leader du groupe Lillois aux intonations rappelant un certain Brel ou Gaëtan Roussel de Louise Attaque. une formation aux résonances et aux variations atypiques avec des mélodies, par moment, très sud américaines. de superbes textes bien chiader comme dans la chanson "self made man". assurément la très belle surprise de ce festival... en même temps je n'ai pas eu le courage d'assister à Suarez, donc...

Commentaires d'Alain Martin.

 

Beaucoup de monde Place Notre Dame

Et encore plus Place Piquand

le festival fait le plein
Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :