Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le MEDEF et les organisations "syndicales" signataires de l'ANI se sont retrouvé pour une conférence de presse commune. Unis pour demander au gouvernement et surtout aux élus qui vont se pencher sur le texte tans contesté par les autres organisations syndicales majoritaires, que ce dernier soit adopté en l'état, sans être modifié. Une manière de s'assoir sur les revendications de toutes celles et tous ceux qui sont descendus dans la rue le 5 mars dernier et qui s’apprêtent à en faire autant le 9 avril prochain (lire ICI). Dans ce contexte, la CGT aura beaucoup de mal à faire vivre son concept de "syndicalisme rassemblé" tant le fossé est immense entre le syndicalisme de compromission incarné par la CFDT, la CFTC et le CFE-CGC et l'UNSA (qui aurait bien aimé pouvoir signer le texte) et le syndicalisme de transformation sociale incarné par la CGT, Solidaires et la FSU. En tout cas, ces conférence de presse organisée par les signataires de l'ANI est vécu par beaucoup de salariés comme un coup de poignard dans le dos et une trahison de plus  à la veille de la manifestation du 9 avril prochain organisée par les non-signataires.

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :