Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Notre usine est un espace de liberté, de fraternité et de travail. c’est ainsi que définissent leur outils de travail les salariés de chez FRALIB (voir l’article sur le national de Gauche Unitaire ICI). En d’autres termes, c’est de l’autogestion, comme l’ont fait de nombreux salariés dans le monde et particulièrement en Argentine, après la terrible crise qu’ils ont subi. Si des négociations n'ont pas abouties d'ici le 1er juin prochain, ils seront expulsés de leur usine. Sur le site de l'usine, aujourd'hui occupée, les salariés sont très tendus, car ils craignent unes descente de la part de la direction qui n'a pas renoncé à récupérer les machines comme le rapporte "20 minutes". Mais, comme le dit "Le Monde" les salariés veulent croire en l'effet Hollande.

Aujourd’hui, les salariés de chez FRALIB interpellent le nouveau Président de la république. De son côté, Jean-luc Mélenchon a adressé un courrier à Jean-marc Hérault (accessible LA), nouveau premier ministre. Dans sa lettre, il a évoqué le cas de nombreuses entreprises qui traversent de graves difficultés, le plus souvent en raison de la gestion calamiteuse de certains patrons voyous. Il faut que cela cesse et le nouveau gouvernement doit répondre aux salariés en lutte. Basta a fait un très bon reportage sur la lutte des FRALIB à consulter ICI.

Les salariés de FRALIB veulent sauver leur entreprise !
Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :