Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Communiqué de presse de Luc Bourduge, en tant que candidat du Front de Gauche aux dernières législatives. Il interpelle le député de la circonscription sur le refus d'amnistier les syndicalistes qui ce sont mobilisés pour la sauvegarde de leur emploi.

Communiqué de presse

La décision du gouvernement de ne pas voter la proposition de loi d'amnistie sociale est inacceptable.

Après le passage en force sur l'ANI et l'interdiction faite aux parlementaires FdG de défendre leurs amendements, c'est une remise en cause de notre démocratie et un cinglant désaveu du Sénat et de sa majorité de gauche qui a déjà voté cette loi!!

C'est une volte-face du Gouvernement qui remet en cause l'engagement pris par le Président de la République et les positions exprimées par Madame Taubira, Ministre de la Justice, lors des débats sur le texte au Sénat.

Cette proposition de loi constitue un acte de justice à l'égard de l'ensemble des salariés et des syndicalistes qui luttent pour le maintien de leur emploi à l'heure où le chômage atteint un record dramatiquement historique.

C'est un nouveau coup dur contre le monde du travail et un cadeau supplémentaire fait au MEDEF.

La discussion à l'Assemblée Nationale des propositions de loi du Front de gauche sur l'amnistie sociale et sur les licenciements boursiers interviendra le 16 mai, quelques jours après le vote définitif de l'ANI.

La parole doit être rendue aux députés de gauche qui doivent voter cette loi.

En tant que candidat du Front de Gauche aux dernières législatives, j’interpelle le député de cette circonscription, Bernard LESTERLIN, afin qu’il respecte celles et ceux qui, nombreux, ont contribué à son élection en juin 2012. Il doit traduire leurs attentes en votant pour ces deux importantes lois relatives à l'amnistie sociale et aux licenciements boursiers.

Luc Bourduge

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :