Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Daniel Duglery  va bientôt terminer son deuxième mandat de Maire. 12 années à la tête de la mairie de Montluçon méritait bien que l'on s'arrête un peu sur le bilan social et économique de celui qui prétendait en 2001 disposer d'un carnet d'adresses bien fourni.

Au plus fort de la campagne en 2001 le candidat qu'il était à l'époque, avait fortement mis en cause la municipalité communiste pour sa gestion et accusait le Maire d'alors, Pierre Goldberg de pratiquer une fiscalité dissuasive à l'encontre des entreprises qui souhaitent s'installer sur notre ville. Le candidat de droite qui se disait apolitique et qui depuis représente l'UMP, prétendait même qu'il avait un projet économique en béton armé. Tout le monde se souvient de cette usine d’aluminium qui devait s'implanter à Montluçon et que personne n'a jamais vu.

12 ans après il est temps de tirer le bilan du Maire UMP. Celui qui promettait de redresser la démographie de la ville en attirant des usines en diminuant la fiscalité n'a pas réussi son pari.

Démographie de la ville de Montluçon de 1800 à nos jours.

Pire, ce dernier a soutenu l'implantation de grandes surfaces et de grands distributeurs  qui ont mis en difficulté beaucoup de commerçants, jusque dans le centre historique de la ville, lesquels ferment les uns après les autres sans que le maire ne s'en émeuve (lire le dernier article de Montluçon Infos à ce propos) et balaye les critiques  de manière péremptoire en affirmant devant la presse "ce n'est pas le commerçant qui choisi le client, mais l'inverse". Une vraie provocation vis à vis de celles et de ceux qui doivent faire face à une concurrence déloyale de la part des grandes surfaces qui peuvent se permettre de casser les prix.

Aujourd'hui, le chômage sur notre ville atteint des sommets. Bien sur, le Maire de  ne peut être tenu responsable d'une conjoncture économique qui est défavorable pour tous les territoires, bien qu'il ai soutenu les pires politiques. Mais tout de même, Montluçon affiche le taux de chômage le plus élevé de la région Auvergne au 4em trimestre (T4) 2012, soit 12,2% de la population active. Ces chiffres sont consultables sur le site du monde (lire ICI) qui a publié une carte pour mieux visualiser les taux de chômage sur le territoire. Il faut descendre jusqu'à Alès (16,7%) et plus bas encore jusqu'à Montpellier (13,8%) pour trouver pire.

Conclusion, en termes de dynamisme économique et comparé à la plupart des territoires de l'Auvergne, de France et de Navarre, le bilan du Maire de Montluçon est l'un des plus mauvais qui soit. Non seulement ce dernier n'a pas su enrayer le déclin économique de la ville, mais plus grave encore, il y a participé au minimum par son inertie. Les chiffres sont là, implacables, pour le démontrer.

Cliquez pour agrandir.

La situation préoccupante du chômage sur Montluçon aurait du alerter le Maire et son équipe municipale. Ils auraient pu par exemple soutenir (au minimum) les associations de chômeurs qui se battent au quotidien pour accompagner les chômeurs et les précaires dans leurs recherches d'emploi. Il n'en a rien fait. Non seulement il ne les a jamais reçu, mais en plus, il a tout fait pour marginaliser certaines de ces associations dès lors qu'elles ne correspondaient pas à l'idée qu'il se faisait de la lutte contre le chômage.

Cette question fera d'ailleurs l'objet d'un prochain reportage de Montluçon Infos. Une de ces associations de défense des chômeurs fait en effet l'objet d'une procédure judiciaire en vue de son expulsion.

Montluçon : Le triste record du chômage en Auvergne
Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :