Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il n'y a pas qu'en France que le chômage prend des proportions démesurées. Si l'Allemagne (5,4% de chômeurs) fait toujours partie des pays avec les taux de chômage les plus faibles comme l'Autriche (4,5%), les Pays-Bas (5,1%) et le Luxembourg (5,4%), les autres pays de la zone euro et parmi eux la France (10,2%) paient le prix fort de l'austérité généralisée. Ainsi pour l'ensemble de l'Europe le chômage atteint 11,2% de chômeurs et pourrait atteindre les 12 % à la fin de l'année. Le Parisien indique d'ailleurs (lire ICI) qu'un un seul mois 123 000 personnes se sont inscrites aux chômage dans l'Union européenne (sans compter évidemment celles et ceux qui ne s'inscrivent pas). Pourtant les responsables de l'Union européenne continuent à imposer l'austérité à tous les pays de l'Union et ce malgré ces résultats catastrophiques. Le pacte budgétaire va aggraver la situation car il impose des économies drastiques à l'ensemble des pays, ce qui va avoir pour effet de contracter un peu plus l'économie. Le paradoxe suprême de cette politique réside dans le fait que la précarité augmentant, cette dernière incitera un peu plus les populations à acheter les produits les moins chers qui viennent des pays à bas coût, ce qui aura pour effet de déséquilibrer un peu plus la balance commerciale de l'Europe pour le plus grand bonheur de la Chine (mais pas que).

Pour inverser cette tendance lourde, beaucoup sont conscients qu'il est indispensable d'harmoniser les droits sociaux vers le haut dans la zone européenne, de taxer les produits importés (avec des charges sociales très faibles) dans la zone euro et de redonner du pouvoir d'achat aux européens avec une augmentation générale des salaires et des retraites. C'est ainsi que l'activité redémarrera et que le chômage baissera rapidement.

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :