Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ces suppressions d'emplois se feront en grande partie par le non remplacement des départs à la retraites, mais aussi par le non renouvellement des CDD, des temps partiels et des intérimaires.

Ainsi, les salariés en CDD, les temps partiels et les intérimaires dont les contrat ne seront pas renouvelés se verrons imposer eux aussi l'obligation de travailler plus longtemps pour percevoir une retraite alors que l’État les privera de leur travail dans le même temps. Cela fait partie des incohérences de ceux qui prétendent sauver le système de retraites mais qui en réalité sont en train de l’asphyxier et le détruire.

Certains diront que ce blog d'information n'est qu'une longue litanie de plan sociaux. S'il en est ainsi c'est que ceux-ci se succèdent à un rythme effréné et que mis en perspective avec les discours des pouvoirs en place, la réalité qui se déroule sous nos yeux nous permet de mieux comprendre l'incohérence des argumentaires des politiques.

Sur les 2 000 emplois que compte actuellement la SNCM 600 emplois vont être supprimés. 800 si l'on compte les CDD,  les temps partiels et les intérimaires. C'est à dire prêt de la moitié des emplois existants. Autant dire que la SNCM va être réduite à sa plus simple expression pour le plus grand profit du groupe Véolia et de ses actionnaires. Et comme ces suppressions d'emplois vont aggraver la situation de l'emploi en France, les mêmes nous expliquerons dans quelques temps que les réformes engagées pour sauver le système des retraites n'est pas suffisant (faute de cotisants car fautes d'emplois) et qu'il faudra à nouveau durcir les conditions des droits. Pendant ce temps les bénéfices des actionnaires et des grands groupes ne cessent d'augmenter.

Mais à la SNCM, les salariés ont une grande tradition de luttes et c'est sur, ils ne se laisseront pas faire. Il faut donc s'attendre à un conflit social majeur et exemplaire d'autant que ces deniers devraient être soutenus par leurs organisations syndicales et d'autres secteurs en lutte. Ce pouvoir qui se revendique de gauche va donc être confronté à des conflits sociaux qui devraient se développer dès la rentrée et qui pourraient bien sonner la fin d'une paix sociale qui l'avait épargné jusqu'alors. A n'en pas douter, les choses sérieuses vont commencer !

-A lire également l'article de marsactu (ICI). Marsacu est un journal numérique indépendant de la ville de Marseille qui fonctionne un peu sur le même principe que DijonScope qui a malheureusement disparu.

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :