Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous continuons notre visité guidée du libéralisme décomplexé avec l'usine de PSA. Là aussi, la direction de PSA  a été sommée de ne pas dévoiler ses plans avant la fin des élections. Gérard Gaudron, député UMP a rendu le rapport que lui avait demandé Eric besson, ministre de l'industrie sous le gouvernement Fillon. Cette étude  concluait fort opportunément à la nécessité "impérieuse" de fermer l'usine d'Aulnay. Comble du cynisme le rapport était intitulé "Pour une production automobile ambitieuse et pérenne". Le député "en service commandé" explique  qu'il existerait une surproduction en Europe d'une dizaine de sites d'assemblage comme le rapporte L’Usine nouvelle , argument utilisé aussi par le groupe PSA. Pour les syndicats, il existe évidemment d'autres solutions qui consisterait notamment en un rééquilibrage de la production entre les différents sites de production. Certains salariés sont déterminés à se battre pour préserver leurs emplois comme le dit ce salariés sur public Sénat (voir la vidéo ICI). Mais que Monsieur Gérard Gaudron ne se fasse aucune illusion. La place de député qu'il occupe n'est absolument pas "pérenne" comme il aime à le dire de la production automobile française.

Encore un dossier sur lequel Arnaud Montebourg et François Hollande seront très attendus.

PSA Aulnay sous bois, fermeture du site avec 3 300 emplois en moins à la clef
Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :