Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les commerçants du centre de Montluçon commencent à s'inquiéter à propos de leur avenir et plus généralement de l'avenir de leur secteur d'activité. La création de zone de chalandises extérieures à la villes pourrait bien les fragiliser surtout dans la période de forte crise que nous traversons.

Un cocktail qui risque bien d'être fatal pour ceux-ci.

Dès le 9 janvier, j'alertais les internautes à propos de la situation critique que certains d'entre eux traversaient et je m'interrogeais sur les choix du Maire de Montluçon de favoriser le développement de ces zones de chalandises extérieures (lire ICI). Il était pourtant évident que les commerçants de l'axe Courtais/Ville Gozet seraient les grands perdants des choix stratégiques hasardeux de Monsieur Duglery qui prétendait déjà à l'époque que ces nouveaux commerces allaient dynamiser l'économie de la ville.En fait, il pourraient bien dynamiter les petits commerces de proximité du centre ville.

Aujourd'hui, même si on ne peut pas tirer encore de bilan définitif, car les zones d'activité ne sont pas encore terminées ( sauf le nouveau Leclerc qui a ouvert ses portes), force est de constater que la perte du pouvoir d'achat des ménages commence à produire des effets dévastateurs, dont les premières victimes sont les commerces de proximité en centre ville. Un article de la Montagne d'aujourd'hui (lire LA) rapporte qu'en 4 mois, deux magasins ont fermé dans la seule rue de La Porte St Pierre qui est immédiatement contiguë au Boulevard de Courtais. Une rue qui devrait pourtant bénéficier du même pourvoir d'attractivité. Le fait est que cette situation géographique, auparavant stratégique ne suffit plus aujourd'hui et certains d'entre eux s’interrogent ouvertement à propos de leur proche avenir.

Cependant, il existe des pistes qui n'ont pas été explorées. Le propriétaire de la Brasserie La Pinte d’Étain, Thierry Malcangi en évoque une dans l'article de La Montagne. Celle d'animations dans le vieux Montluçon en s'appuyant notamment sur le très beau patrimoine architectural. Et il a raison. D'autres villes le font et c'est un chantier qu'il faudrait ouvrir en sollicitant les commerçants et les associations culturelles qui sont très dynamiques à Montluçon. Plutôt que de se lancer dans cette réflexion, le Maire de Montluçon choisi de favoriser les grandes surfaces et les grands groupes financiers qui ont des grosses capacité d'investissement, mais ne s'intéressent pas pour autant à la ville en tant que telle.

Durant les deux dernières décennies les montluçonnais ont largement été mis à contribution à travers l'impôt pour la rénovation du centre de ville et de l'axe Courtais/Ville-Gozet. mais à quoi serviront tous ces investissements si nos commerces ferment les uns après les autres ? Pourquoi vouloir développer à tout prix des zones de chalandise à la périphérie de la ville et aggraver au passage le bilan carbonne ? Pourquoi ne rien faire pour animer le centre ville ? Autant de questions qui peuvent se poser, alimenter la défiance des petits commerçants  à l'endroit du Maire de Montluçon et de sa majorité, ce qui se traduira peut être dans les urnes aux prochaines municipales.

 cliquez sur les photos pour les agrandir.

Quel avenir pour les commerces du centre ville ?
Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :