Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hier après midi le Sénat a rejeté par 185 voix contre 141 la motion référendaire que nous proposions et qui aurait permis aux français de s’exprimer sur un sujet aussi essentiel pour leur avenir et celui de leurs enfants. Crainte de l’expression populaire ?

Dans la soirée le groupe UMP a proposé d’ouvrir le Sénat pour l’examen du texte éventuellement samedi matin et après-midi. La Conférence des Présidents, qui se tiendra vendredi à 20 heures, prendra la décision … la veille pour le lendemain, ce qui risque de compliquer sérieusement les agendas des nombreux sénateurs de province. C’est avec la même fébrilité que le Gouvernement a d’ailleurs souhaité engager la procédure accélérée pour cette réforme. Volonté d’escamoter le débat ?

Le ton est monté d’un cran ce matin avec l’arrivée, en plein débat, d’une dépêche de l’AFP en provenance de l’Élysée annonçant le dépôt de deux amendements. Nous avons été nombreux à protester contre la méthode, peu respectueuse du travail parlementaire, et contre l’esprit, ces deux amendements, déposés pour désamorcer la protestation grandissante, proposant de maintenir la retraite à taux plein à 65 ans pour un nombre très restreint de personnes : les mères de trois enfants et plus nées entre 1951 et 1955 d’une part, et les parents ayant élevé un enfant lourdement handicapé d’autre part (sans que soit défini ce "lourdement").

Je déplore que dans le même temps, la discussion des amendements de principe proposant une autre répartition des richesses pour permettre le financement des retraites, que notre groupe a déposés, soit renvoyée à plus tard…

Nous avons tous la lourde responsabilité de faire vivre l’héritage précieux du Conseil national de la Résistance qui créa « une retraite permettant aux vieux travailleurs de finir dignement leurs jours ».

Cela mérite un débat sérieux, bien organisé. Cela mérite que l’on y accorde du temps.

Lire le communiqué en PDF:

communiqurformedesretraites6.pdf

Réforme des retraites, avoir le courage de débattre : Communiqué de presse de Mireille Schurch
Tag(s) : #Retraites

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :