Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le gouvernement a décidé de rester inflexible. Les quelques miettes qu'il accorde sur la pénibilité sont absolument dérisoires et de toute façon, elles faisaient déjà partie d'un plan d'ensemble qui prévoyait de lâcher quelque broutilles pour faire croire que le dialogue sociale fonctionnait encore. Il n'en est rien et partout le mécontentement grandit.

Pourtant, dans les rangs des organisations syndicales, des fissures commencent à apparaître au niveau de la clarté des revendications. Comment expliquer par exemple que CGT, au plus au niveau, et relayée en cela par nombre de ses structures locales et départementales, continue à refuser d'exiger le retrait de la contre réforme des retraites, tout comme la CFDT (ce qui est moins illogique pour cette dernière) ? Comment expliquer aussi que ces syndicats n'appellent qu'après le 15 septembre alors que la loi sera déjà votée après cette date ? Autant de questions qui traversent les rangs des militant-e-s (y compris de la CGT) qui comprennent de moins en moins cette attitude pour le moins "modérée". Même interrogation pour la suite du mouvement, car il est nullement question de grève générale pour le moment.

Pourtant, dans certains secteurs, les salariés se réunissent et prennent des initiatives en vue de reconduire la grève (c'est le cas du CHU de Clermont-Ferrand par exemple). Le mouvement semble donc se durcir et les organisations syndicales seraient bien inspirées de rester en phase avec les salariés....

Deux slogans font l'unanimité en ce moment :

Retrait du Projet !

et

Grève générale !

Retrait du projet de contre réforme des retraites et grève générale
Tag(s) : #Retraites

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :